Le Quartier Gothique, un parcours labyrinthique à travers le centre de Barcelone

Le Quartier Gothique, un parcours labyrinthique à travers le centre de Barcelone

Le quartier Gothique est le cœur du «Old Town» de Barcelone, et est considéré comme l’une des plus belles zones de la capitale catalane. Un labyrinthe où vous trouverez des monuments, des immeubles et édifices, des places, et d’incroyables planques pleines d’histoire et beaucoup de vie.

Read it in English

Leer en Español

Par Julia Moreno / Traduit par Karim Hatim | C’est le plein centre de la ville, aussi connu comme la vieille zone, même si cela ne vous empêcherez pas de vous retrouver devant des constructions de style moderne, qui marquent le contraste avec les constructions de style médiéval. Pour  mieux nous situer, puisqu’on peut se perdre à n’importe quel moment, nous vous précisons qu’il est limité géographiquement par Plaza Cataluña, Las Ramblas, Via Laietana et Paseo de Colon.


Le quartier Gothique est un lieu par lequel vous devez passer impérativement quand vous êtes à Barcelone. En plus du fait d’être une zone pleine de trésors, il offre aussi une large gamme de restaurants où vous pourrez déguster la typique cuisine catalane avec des plats exotiques. D’autant plus que les bars préparent des délicieuses  tapas, que vous pourrez éventuellement accompagner d’une bière bien fraiche, ou d’un bon verre de vin. Dans l’article suivant vous découvrirez en premier lieu les grandes œuvres architecturales, avant de choisir entre l’un des locaux qu’on vous proposera pour vous remplir le ventre.

  1. catedral-barcelona

    Cathédrale de Santa Eulalia

    Cathédrale Santa Eulalia : Elle a été construite en l’honneur du saint patron de Barcelone, qui à cette époque était Santa Eulalia. Plus tard, elle se devait de partager le titre et l’honneur avec la Vierge de la Miséricorde, la deuxième patronne de la ville. Les origines de la cathédrale remontent à une basilique à trois nefs, détruite en 925 par al-Mansur. Un temple a été reconstruit sur la même cathédrale, avec un nouveau style romain autour de l’an 1046, démolis encore une fois quelques années plus tard, en conservant très peu d’éléments. Déjà durant le XIII siècle, fut projetée ce qui est l’actuelle cathédrale, achevée au XIXe siècle, lorsque la dernière partie fut terminée: une façade néo-gothique de 70 mètres d’hauteur, présente sur toutes les photos des touristes de passage à Barcelone. Les parties les plus notables de cette belle cathédrale sont : le dôme, avec la statue de Sainte-Hélène, œuvre de Eduard Alemton; les deux tours latérales, fondamentalement différenciées par les cloches suspendues des deux parts; les gargouilles, les tombes et les boucliers de guildes et confréries qui ont participé à la construction, et les cinq portes par lesquelles nous avons accès: la porte principale, le portail Ivo, la porte de Santa Eulalia, la porte Santa Lucia et la porte de la Miséricorde.


  2. Plaça-de-Sant-Felip-Neri

    Plaza de Sant Felip Neri

    Plaza de Sant Felip Neri : Une très jolie place qui a était connue comme un axe fondamental : une fontaine et à côté, une  église baroque portant le même nom : San Felip Neri. Sa façade garde encore les empreintes des bombardiers de la guerre civile. D’autant plus que dans cette même place, vous trouverez le Museu del Calçat, la maison de Gremio de zapateros, déplacée en 1943, pierre par pierre de la cathédrale, qui était son emplacement d’origine, jusqu’à cette même place. Rattaché à cette dernière, vous trouverez le gremio de caldereros, qui avait lieu à Via Laietana du 16e au 19e siècle, durant lequel il fut placé sur la place Sant Felip Nuri.


  3. Casa-de-Ardíaca

    Casa de l’Ardíaca

    Casa de l’Ardíaca: Ce bâtiment a été construit au 12e siècle, parallèlement avec la cathédrale Santa Eulalia. Entre ses murs, beaucoup d’histoires ont été vécues, en passant par son temps de scènes ecclésiastiques des archidiacres jusqu’au moment où,  en 1870, la cour a été utilisée comme un cloitre, et des années plus tard, après avoir été vendue aux enchères, elle est devenue l’Association du Barreau de Barcelone, où elle a été rénovée et est devenue une incarnation du style moderniste par excellence. Enfin, en 1920, elle est devenue la propriété de la municipalité, qui l’a par la suite utilisé comme une archive historique.


  4. plaza-sant-jaume

    Plaza Sant Jaume

    Plaza Sant Jaume : Une petite place, mais extrêmement importante, car elle est située en plein cœur de la ville depuis l’époque médiévale, et a été le centre de l’élaboration des politiques et des activités administratives de la ville : le forum. Sur cette même place, le temple de l’empereur Augusto a été projeté, duquel seulement quatre colonnes romaines ont été conservées, situées aujourd’hui sur la rue Paradis. À cette époque, ce lieu a été établi comme un règlement militaire, dans lequel les deux principales rues de la ville se croisent : «cardo» et «decumanus». Depuis lors, et même au jour d’aujourd’hui, c’est là où sont célébrés les événements les plus importants de la vie publique. Et où nous trouverons actuellement le Palau de la Generalitat de Catalunya (Siège du gouvernement catalan) et la Casa de la Ciutat ou Ayuntamiento de Barcelone (la mairie), l’un en face de l’autre.


  5. plaza-sant-just

    Plaça Sant Just

    Plaza Sant Just : Située sur une place tranquille romaine, avec un style austère et un charme inexplicable. À travers elle, on observe la plus ancienne fontaine publique de la ville de Barcelone. Elle a été construite sous l’ordre du noble Joan Fiveller dans une de ses chasses, après avoir trouvé une source naturelle à Collserola. La Source fut rattachée à la maison familiale Fiveller, qui a également donné le cimetière de la paroisse (maintenant Plaça de Sant Just) de l’église des Saints «Justo i Pastor». Elle se distingue par ses particularités : trois têtes de pierre, dont personne ne connaît pas vraiment l’histoire, et un faucon sculpté dans l’une des parois latérales attire l’attention, comme représentant son hobby. La Basilique de Sant Just i Pastor : a été construite au XIVe siècle. Son extérieur est frappant, pas comme les autres églises, sa simplicité architecturale est ce qui lui donne son propre charme. Si nous entrons, nous allons être accueillis entre de hauts murs et de colonnes massives ; un havre de paix et de tranquillité. Cette église a été construite comme un temple romain au moment où elle a été dédiée aux Saints Just et Pastor, au XVe siècle, quand elle a été restaurée et transformée en un temple gothique, sauf la façade, qui est restée de style néogothique.


  6. barrio-judio

    Une des rues de Call

    Ancien Quartier Juif : Beaucoup le connaissent sous le nom de Call, comme le surnomment les Catalans : le quartier juif. Ceci est la zone entourant la cathédrale, et a été l’un des plus grands et des plus importants quartiers juifs de l’époque, aujourd’hui, il est  encore célèbre, même s’il n’est pas l’un des endroits les plus fréquentés du quartier gothique, car il est difficile de connaître ses limites géographiques. Pourtant, il est fortement recommandé de se promener dans ses ruelles qui vous transporteront dans le temps, et même si vous prenez un peu d’imagination, vous pourrez revivre l’histoire d’un Barcelone que tout le monde ne connaît pas forcément, et il y a beaucoup à dire. Dans ce Call, vous trouverez la Synagogue Mayor de Barcelone, probablement l’une des plus anciennes d’Europe, et qui a été découverte par hasard.


  7. plaza_del_rey-barcelona

    Plaza del Rey

    Plaza del Rey : Un espace rectangulaire entouré par des bâtiments importants de la Renaissance et de style Gothique. Le monument le plus remarquable est le Palau Reial Major, où vivaient les comtes de Barcelone et les rois de la Couronne d’Aragon jusqu’au XVe siècle. D’autres structures ont rejoint ce bâtiment, et ont également laissé leur marque dans l’histoire de Barcelone, en nous donnant des petites images de comment les gens vivaient à l’époque : Salo del Tinell : où se célèbrent des grandes cérémonies et où sont reçues un grand nombre de personnalités. El Palau del Lloctinent et son Mirador Del Rey Martí, connu pour sa hauteur, en tenant compte qu’il a été construit dans le XVI siècle. Le Mirador del Rey Marti qui sépare les deux bâtiments précédents. Il se distingue aussi par sa hauteur. Une tour de cinq étages qui se démarquait de l’architecture de l’époque. La Casa Padellas : déplacée pierre par pierre de la rue Mercaders en raison de la construction de la Via Laietana. Ce bâtiment a été converti en Musée d’Histoire de la ville (MUHBA) en 1931, quand par hasard et grâce à des fouilles de la chapelle de Sainte-Agathe, construite sur une ancienne muraille Romaine. La Sculpture d’Eduardo Chillida : c’est sans doute la dernière œuvre de la Plaza del Rey.


    Barcelona Gothic quarter, Carrer del Bisbe

    Pont del Obispo y calle del Bisbe

  8. Puente del Obispo : Situé dans la Carrer del Bisbe Irurita (Bishop Irutita), il arbore un style architectural néo-gothique, quoique d’apparence beaucoup plus âgé. Il date de 1928, de la part de Joan Rubió Bellver et sert de liaison entre le Palais de la Generalitat, lieu où se développent l’activité politique actuelle de Barcelone et la Maison des Chanoines, alors que dans un premier temps, il fut un viaduc pour des personnes telles que Lluís Companys, Francesc Macià et Josep Tarradellas. La curiosité de ce pont est qu’il a été sculpté à partir d’un crâne transpercé par un poignard du crâne jusqu’à sortir à nouveau dans la bouche de celui-ci, et sur lequel on a déjà entendu différentes rumeurs et légendes.

  9. PORTAL_DEL_ANGEL

    Portal De l’Àngel

    Portal De l’Àngel : C’est une des portes qui conduisait à la ville à l’époque médiévale. Le premier portail à s’ouvrir et le dernier à se fermer tous les jours. À l’origine, il a été appelé Portal dels Orbs, mais à l’arrivée de l’orateur Fra Vincente Ferrer, qui a raconté à la ville entière, à travers un de ses sermons, l’histoire d’un miracle, la vision d’un jeune avec des ailes et portant une épée en flammes, en se proclamant être le gardien de Barcelone et la garder. Aujourd’hui, et ce, à partir du dix huitième siècle, c’est l’un des quartiers les plus fréquentés de la ville. Une promenade à travers laquelle l’activité commerciale intense se développe sans cesse, et donne maintenant moyen de passage à l’une des zones les plus connues de la ville : Gracia.


  10. basilica-del-pi-interior-altar

    Interieur de la Iglesia de Santa María del Pi

    Iglesia de Santa María del Pi : Ce temple fut construit durant le 14e siècle, quoiqu’il conserve une porte Romaine du 13e siècle. Majestueuse par son immense boveda, une des plus grandes du pays, elle se différencie pour n’avoir qu’un seul navire entouré de plusieurs chapelles. Encore plus impressionnants sont les contreforts qui la protègent et soutiennent surtout ses fenêtres, à travers lesquelles entre une lumière naturelle, ce qui aide à la création d’un environnement chaleureux et paisible dans la zone à l’intérieur de l’autel.


 Manger dans le Gothique

Barrio-Gótico-BarcelonaBosco : Un charmant restaurant qui parait s’inspirer de l’époque Romaine, dans lequel sont servies de riches tapas et de délicieux et variés menus du jour à très bon prix. Comme apéritif, ils ont les patates Bosco, qui sont similaires aux typiques « Patatas Bravas », et après pour bien manger, il y a différents plats d’élaboration propre, comme pourrait l’être le « Canelon Bosco » : Pularda rôti et farci aux champignons et foie gras.

Can Culleretes : C’est une affaire  familiale traditionnelle, une des plus anciennes d’Espagne. Dans ce restaurant, vous pourrez avoir une cuisine typique catalane à très bon prix. Les plats phares de ce restaurant sont : Cannelloni de cabillaud, dorade au four et une viande spéciale (C. /Quintana 5)

Matís Bar : C’est le bar typique, mais avec une touche moderne, de la part du propriétaire Artur Martinez, une étoile Michelin de Terrassa. Ce cuisinier nous régale avec son plat phare qu’il a élaboré lui-même et baptisé «Xatorejo», un mix de xato avec salmorejo (Plaza nova 8)

Raso Terra : Dans le Gothique, vous rencontrerez tout type de restaurants, cependant celui-là est spécialisé dans la nourriture végétarienne.

MariscCo Plaça Reial : C’est le deuxième restaurant qu’ils ouvrent, après le premier succès dans le quartier de l’Eixample. Même s’ils ne suivent pas la même dynamique de travail, ils continuent de travailler avec le même produit : poissons et fruits de mer, exposés au client pour qu’il s’assure d’avoir un produit frais et de bonne qualité, sans pour autant faire face à une augmentation de prix, de même pour son incroyable terrasse, qui n’inclue pas de supplément (Plaza Reial).

Certes, c’est une petite liste, mais assez variée. Cela ne signifie pas que l’offre des restaurants se termine ici, mais on est convaincu du fait que si nous commençons, on peut ne pas en finir. On préfère plutôt que vous vous promeniez dans le quartier labyrinthique et découvriez le reste par vous-même. Aussi, nous vous recommandons de faire la fête durant une de vos nuits à Barcelone, et par la sorte vous connaîtriez la scène réelle de la ville : vous pourrez toujours commencer par la Plaza Real, en dégustant un bon plat pêcheur, et profiter d’un bon Gin Tonic comme digestif, tout en trinquant pour vos incroyables vacances. Par la même occasion, tant que vous y êtes, vous pourrez avoir une petite danse dans l’un des pubs animés dans les environs. Un petit détail pour clore, qui vous sera surement d’une grande utilité, pour que la soirée vous soit tout de même relativement économique, serait de vous enregistrer sur l’une des listes des discothèques, sur Facebook, où vous pourriez aussi connaitre le style musical et vous informez des horaires des différents locaux.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *